l’augmentation mammaire
Indications, approches et prix

Augmentation mammaire : Indications

Plusieurs situations peuvent motiver les femmes à consulter un chirurgien esthétique dans le but de réaliser une intervention d’augmentation mammaire :

Z

Présence d’un complexe en cas de seins trop petits

Z

Demande purement esthétique même en cas de volume mammaire satisfaisant.

La chirurgie d’augmentation mammaire peut se faire avec ou sans prothèse, on parle aussi de lipofilling.

Z

Les suites d’une augmentation mammaire

Les soins postopératoires :
Les soins après l’intervention sont légers. La convalescence se fait à domicile et dure généralement quelques jours. Il est possible de voir apparaître un œdème après l’augmentation mammaire. Cette réaction est tout à fait normale et devrait disparaître après quelques semaines. Le port d’un soutien-gorge de contention durant le mois qui suit l’intervention permet de limiter cet œdème.

Les cicatrices d’augmentation mammaire :
Les cicatrices sont très discrètes et la patiente peut même choisir leur emplacement. Elles peuvent être : sous le bras, sous le sein, ou autour de l’aréole. Pour garantir une bonne cicatrisation, l’arrêt du tabac est vivement conseillé.

Augmentation mammaire : Généralités

Z

En savoir plus

L’augmentation mammaire fait partie des interventions chirurgicales les plus fréquemment demandées par les femmes. Deux méthodes existent, selon la morphologie des patientes et le résultat souhaité.

La chirurgie d’augmentation mammaire consiste, comme son nom l’indique, à augmenter le volume de la poitrine. Cette intervention de chirurgie esthétique peut se faire avec ou sans pose d’implants mammaires.

Pour obtenir le résultat le plus naturel et harmonieux possible, le chirurgien prend le temps d’étudier les antécédents médicaux et l’apparence globale de la patiente avant de pratiquer l’intervention. Pour un résultat naturel, on conseille généralement une augmentation mammaire d’un ou deux bonnets seulement.

Z

Les premières consultations

Les premières consultations sont donc très importantes pour discuter avec le chirurgien de vos attentes concernant le résultat souhaité. Le spécialiste saura vous orienter quant à la technique la plus adaptée pour votre cas personnel, et les possibilités en termes de volume et de forme de vos seins.

Il pourra par exemple simuler un avant/après augmentation mammaire en glissant des prothèses dans un soutien-gorge. Cette consultation est aussi l’occasion d’exposer vos craintes et vos doutes concernant une telle intervention. Un document comportant toutes les informations utiles vous sera remis pour vous aider dans votre prise de décision.

Augmentation mammaire avec prothèse

Cette méthode est la plus fréquemment choisie, car elle offre un résultat naturel lorsque l’augmentation des seins n’est pas trop démesurée. Elle consiste à insérer des implants mammaires en silicone, très souples, devant ou derrière le muscle pectoral, selon les indications et l’anatomie de chaque femme. Les cicatrices de cette opération sont très discrètes. La patiente choisit avec le chirurgien la taille de bonnets avant l’intervention, ce qui permet d’apercevoir à l’avance le résultat final escompté. Par ailleurs, cette méthode offre l’avantage d’être réversible.  

Concernant les implants mammaires en gel de silicone utilisés aujourd’hui pour cette intervention, ceux-ci font aujourd’hui l’objet de contrôles très stricts, permettant la réalisation d’une intervention totalement sécurisée. La pose de prothèse mammaire permet de réaliser une augmentation plus conséquente de la taille des seins, contrairement à l’augmentation mammaire par lipofilling. Cette technique suffit parfois à elle seule à corriger une ptose mammaire modérée.

L’intervention dure entre 1 heure et 1 heure et demie.

augmentation mammaire dr sarfati paris

Quand changer les implants mammaires ?

Les implants mammaires utilisés n’ont pas de « date de péremption » mais ceux-ci vont naturellement s’user au fil des ans. Cependant, il peut arriver que l’un d’eux se rompe, sans que cela ne constitue une urgence. Les patientes peuvent très bien vivre avec un implant percé pendant plusieurs semaines.

Afin de s’assurer du bon état des prothèses, une consultation annuelle auprès du chirurgien est vivement recommandée. Celui-ci pourra éventuellement envisager de vous prescrire la réalisation d’une échographie ou d’une IRM pour obtenir des images plus précises.  

On peut tout à fait envisager un changement de prothèses une dizaine d’années après la première chirurgie.

Augmentation mammaire sans prothèse

L’augmentation mammaire sans prothèse, aussi appelée lipofilling, consiste à prélever par liposuccion de la graisse sur plusieurs zones du corps de la patiente (au niveau du ventre, des cuisses…) avant de la réinjecter dans la poitrine. L’augmentation mammaire est naturelle, et non exagérée puisqu’on peut seulement augmenter la taille d’un seul bonnet (par exemple, passer d’un bonnet B à un bonnet C). 

Cette intervention esthétique est dite « sans cicatrice » et ne requiert pas l’insertion de corps étranger. Le résultat est définitif. La technique de lipofilling mammaire est plus récente que l’augmentation mammaire par prothèse et offre aux patientes l’avantage de bénéficier dans le même temps d’une liposuccion. La combinaison de ces deux gestes permet de supprimer un léger surplus de graisse. Cette méthode est de plus en plus réclamée par les patientes. 

Il est tout à fait possible de réaliser les deux techniques (lipofilling + pose de prothèses) ensemble. Lorsque c’est le cas, les implants mammaires sont placés à l’avant du muscle. 

Quelle que soit la méthode utilisée, l’intervention est réalisée sous anesthésie générale et nécessite donc une consultation auprès d’un anesthésiste quelques jours avant l’opération.

Augmentation mammaire : prix

Le tarif pour une chirurgie d’augmentation mammaire dépend de la méthode utilisée ainsi que des honoraires du personnel soignant participant à l’opération. Un devis détaillé vous sera remis lors d’une consultation avant la chirurgie.

Cette intervention n’est pas prise en charge par l’assurance maladie s’il s’agit uniquement de chirurgie esthétique. En revanche, elle peut faire l’objet d’un remboursement d’une partie du montant par la sécurité sociale en cas de chirurgie réparatrice.

 

VidĂ©o : les principes de l’augmentation mammaire

Prendre rendez vous au centre de la chirurgie de la femme Ă  paris