la reconstruction mammaire
Par prothèse classique

Indications de la reconstruction mammaire par prothèse

Après une chirurgie pour traiter un cancer du sein, la reconstruction mammaire par pose de prothèse (implant) est possible. C’est l’option la plus fréquemment retenue en cas de reconstruction mammaire immédiate. Cependant, elle ne peut pas être proposée aux patientes traitées par radiothérapie ou en attente d’une radiothérapie de la paroi thoracique.

Si les conditions le permettent (bonne qualité de la peau du sein, en quantité suffisante pour être conservée), cette méthode peut être proposée en reconstruction immédiate. La reconstruction mammaire est alors réalisée lors de la même intervention qui consiste à retirer le sein (mastectomie). Elle peut aussi être réalisée à distance du traitement chirurgical du cancer du sein : c’est la reconstruction mammaire différée. Si les conditions ne sont pas réunies, le chirurgien esthétique pourra proposer une autre méthode de reconstruction du sein.

La taille de l’implant varie en fonction de la quantité de peau restante et de vos souhaits. Le choix est à discuter avec le praticien avant l’opération.

 

Les différents types de prothèses mammaires

Les prothèses mammaires sont toujours recouvertes de silicone. Leur aspect peut cependant varier puisqu’on peut trouver des prothèses lisses et des prothèses microtexturées.

Les deux catégories de prothèses les plus utilisées sont celles remplies de gel de silicone et celles remplies de sérum physiologique. Toutefois, les implants en gel de silicone sont les plus fréquemment retenus. Leur fiabilité n’a cessé de s’améliorer au fil des ans permettant aujourd’hui une utilisation sûre.

Si la paroi thoracique de la patiente ne permet pas d’insérer un implant (peau trop mince, en quantité insuffisante), le praticien peut insérer une prothèse d’expansion. Chaque semaine, la prothèse est remplie de sérum physiologique de façon à étendre la peau jusqu’à un aspect suffisant pour insérer la prothèse permanente. Ce processus peut nécessiter 2 ou 3 mois afin que la peau du sein soit assez souple. Une seconde intervention est ensuite nécessaire pour placer l’implant permanent. L’implant provisoire sera donc retiré et remplacé par l’implant définitif lors de la deuxième opération. Le changement de la prothèse est possible tous les 10 ans en moyenne, s’il n’y a pas de complication.

Informations sur la reconstruction mammaire par prothèse

Z

Reconstruction mammaire par prothèse : Avant l'intervention

Une première consultation avec le chirurgien esthétique est programmée pour discuter des différentes possibilités de reconstruction mammaire:

  • Un examen clinique est réalisé pour affiner le choix des options les plus adaptées pour votre situation.
  • Une seconde consultation préopératoire est ensuite prévue après un temps de réflexion obligatoire.

La contre-indication principale à la réalisation de la reconstruction par prothèse est le traitement par radiothérapie. Celui-ci dégrade l’aspect de la peau du sein ce qui altère le processus de cicatrisation. Par ailleurs, les complications sont multipliées par l’effet de la radiothérapie.

Z

Reconstruction mammaire par prothèse : L’intervention

L’intervention chirurgicale est pratiquée sous anesthésie générale, une consultation auprès d’un médecin anesthésiste est prévue quelques jours avant celle-ci.

L’opération dure environ 2 heures. Il est nécessaire d’être à jeun depuis minuit.

Le chirurgien esthétique insère la prothèse mammaire par l’incision de la mastectomie précédemment réalisée. Il n’y a donc qu’une seule cicatrice pour ces deux interventions.

En cas de manque de tissu suffisant pour recouvrir la prothèse, il est possible d’envisager la pose d’un expandeur (une prothèse provisoire qui sert à détendre petit à petit la peau).

 

En cas de reconstruction immédiate, la durée d’hospitalisation peut varier de 3 à 7 jours.

Résultats d’une reconstruction mammaire avec prothèse

Les résultats sont visibles dès la sortie du bloc opératoire : le sein est « rempli » et retrouve une forme normale. L’aspect du sein peut paraître un peu plus bombé et rigide que celui d’un sein naturel, en raison de la présence de l’implant mammaire.

Les suites opératoires

Le chirurgien pose de drains après l’intervention qu’il faudra conserver durant quelques jours. Jusqu’au retrait de ceux-ci, il est recommandé de ne pas lever les bras trop haut, ne pas porter de charge lourde et éviter les douches.

Une contention peut être mise en place après l’opération. Le port d’une brassière de sport est conseillé durant les 6 semaines qui suivent l’intervention. 

Les activités socioprofessionnelles et sportives peuvent être reprises après 6 à 8 semaines. La pratique de sport de manière intensive est cependant vivement déconseillée durant 3 mois.

reconstruction mammaire par prothèse dr Sarfati

Les risques d’une reconstruction du sein par prothèse

Des complications sont rares, mais possibles, après une intervention de reconstruction mammaire par prothèse.

Celles-ci se manifestent par :

  • Des douleurs postopératoires (fréquentes) : bien calmées par des séances de physiothérapie. En cas de persistance, elles peuvent être le signe d’une capsulite.
  • Une capsulite : la formation d’une coque inflammatoire autour de la prothèse. Cette complication apparaît souvent lorsque la patiente a subi une radiothérapie et peut engendrer une malformation au niveau du sein reconstruit.
  • Une rupture de la prothèse.
  • Des problèmes de cicatrisation.
  • Une infection nécessitant la prise d’antibiotiques ou, dans les cas les plus extrêmes, le retrait de la prothèse.

 

Une partie des implants posés (40 %) doit être changée après 5 ans en raison d’une capsulite, d’une malformation ou d’un déplacement de la prothèse.

Suivi postopératoire

Une surveillance rapprochée s’organise à la suite de cette méthode de reconstruction mammaire. Des consultations sont prévues tous les 3 à 6 mois durant 5 ans, puis tous les ans ainsi qu’une mammographie +/ — échographie mammaire annuelle.

Reconstruction mammaire par prothèse : remboursement

L’assurance maladie prend en charge la réalisation d’une opération de reconstruction mammaire par prothèse.

L’usage du robot dans la chirurgie mammaire et la reconstruction mammaire

 

Prendre rendez vous au centre de la chirurgie de la femme à paris